Blog

La Guerre des os de Cope et Marsh

La Guerre des os de Cope et Marsh

Aux États-Unis, en pleine période de Conquête de l’Ouest (au 19e siècle), deux éminents paléontologues se livrèrent une guerre sans merci pour trouver dans des contrées hostiles le plus grand nombre de fossiles de dinosaures et d’animaux disparus. C’est l’histoire incroyable mais vraie d’Edward Drinker Cope et d’Othniel Charles Marsh que nous racontons (brièvement) dans le tome 2 des Dinosaures en bande dessinée (parution : novembre 2011).

Cope et Marsh envoyèrent des équipes de chasseurs de fossiles

Cope et Marsh envoyèrent des équipes de chasseurs de fossiles

Les relations entre les deux hommes se dégradèrent sérieusement le jour où Marsh se moqua publiquement de Cope, qui avait placé la tête d’un Elasmosaurus (reptile marin) du mauvais côté, à l’emplacement de sa queue.

Marsh se moquant de Cope et de son Elasmosaurus

Marsh se moquant de Cope et de son Elasmosaurus

Pour surpasser l’autre, Cope et Marsh n’hésitèrent pas à employer les grands moyens : vol de fossiles, dynamitage des gisements d’ossements…

Il s’agit là d’une histoire terriblement romanesque. Leur rivalité fut terrible mais aboutit à la découverte de nombreux dinosaures majeurs, comme le Triceratops, l’Allosaurus, ou le Camarasaurus.

Bloz, le dessinateur de la BD, n’a pas hésité à se mettre dans l’ambiance de l’époque pour dessiner cette « guerre des os » dans le tome 2 des Dinosaures en BD.

Bloz

Un récit, qui soit dit en passant, aurait mérité un album entier tant il est riche en rebondissements.

4 messages sur “La Guerre des os de Cope et Marsh”
  1. Nibbler-chan
    Nibbler-chan a écrit :

    Ça a l’air passionnant ! Et l’ambiance far-west, j’adore ! J’ai hâte de lire tout ça dans le tome 2.

    Répondre
  2. Brachio
    Brachio a écrit :

    Edward D. Cope, avait trouvé un moyen pour ranger les Indiens de son coté, afin qu’ils guident son expédition vers les fossiles de dinosaures.
    Cope sortait et ravalait son dentier, les Indiens impressionné par se tour de “magie” (ils prenait alors Cope pour un sorcier), lui ouvrirent la voie, vers “les lieux où les serpents géants avaient été terrassé par leur dieux”.
    (Brachio)

    Répondre
    • Arnaud Plumeri
      Arnaud Plumeri a écrit :

      Il y a tellement à dire sur Cope et Marsh que, si j’avais le temps, j’imaginerais bien une BD sur eux (même si ça existe déjà aux Etats-Unis).

      Répondre
      • Jalil
        Jalil a écrit :

        dan une vieille revue sur les dinosaures il y a une BD a ce sujet.

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *